Hypnose Médicale
Formation en Hypnose Médicale, Paramédicale, réservée exclusivement au Corps Médical, aux thérapeutes titulaires d'un diplôme d'Etat, ou d'un numéro Adeli. Formations en Hypnose centrées Douleur Chronique et Aiguë, EMDR-IMO

Un beau projet d'étude d'hypnose médicale en radiothérapie à l'Institut Bergonié de Bordeaux



Dernièrement nous avons eu le privilège d'accueillir ce praticien "hors du commun", au sein du CHTIP, de l'Institut In-dolore et d'Hypnotim. Aujourd'hui, il nous parle de son projet au sein de l'Institut Bergonié de Lutte Contre le Cancer


Un beau projet d'étude d'hypnose médicale en radiothérapie à l'Institut Bergonié de Bordeaux
Bonjour, je suis Fred Lemaistre, manipulateur radio en radiothérapie et je porte ce projet avec le docteur Pauline Gillon radiothérapeute. Ce projet a 2 volets :
- le projet hypnose en radiothérapie
- et une étude clinique également qui s'appelle transat qui va être lancée sous peu là dans pas longtemps, qui a pour but de vérifier que l'impact de l'hypnose sur les effets secondaires de la radiothérapie, mais également sur la qualité de vie et à plus long terme, et à plus long terme de voir également si ça peut avoir un impact aussi sur la rémission, sur les taux de rémission

En fait entre les patients qui ont eu l’hypnose et l'autohypnose et les patients qui n'ont pas eu d'auto-hypnose. Tout simplement pour s'appuyer sur les différents travaux qui sont faits de plus en plus, et notamment par l'école belge du professeur Faymonville, qui ont tendance à montrer qu’il y a un vrai impact neurologique de l’hypnose.

Et donc pour l’hypnose en radiothérapie là on a déjà un retour d'expérience donc on a déjà pu voir que justement il y avait un réel impact sur les patients, que ce soit au niveau douleur, au niveau bien entendu bien-être, mieux-être en tout cas, au niveau anxiété, au niveau insomnie, au niveau des effets secondaires aussi, ça commence à se voir.

Maintenant, il faut le formaliser bien entendu avec l'étude. L'étude justement va être mise en avant, et surtout on va essayer de faire beaucoup d'éducation thérapeutique, c'est à dire que l’hypnose, c'est bien mais ce n'est pas fait juste pour être utilisé en une séance.

Le but ça va être que toute personne soit capable d'utiliser l’hypnose en autohypnose. De réutiliser les différentes techniques pour pouvoir justement l'emmener chez elle, avec elle, et rendre le patient complètement acteur.

C'est à dire que là c'est vraiment quelque chose qui remet un peu les différentes formes de parcours de soins, et de place du patient dans ce parcours de soin, qui va justement prendre, reprendre la main sur les traitements. Alors bien entendu il y a tous les traitements physiques, mais il va y avoir aussi ça pour bien montrer que le patient ne subit pas. Parce que souvent un patient qui vient, a l'impression de subir le traitement. On a beau faire ce qu'on veut, c'est quand même « j'ai pas le choix d'être ici ».

Et en fait de montrer que si les personnes qui sont là, ont fait le choix de venir se soigner. Et que justement grâce à des outils comme l’hypnose, mais il y en a d'autres, ça permet de vraiment reprendre la main sur quelque chose et je suis certain qu’en reprenant la main, en se remettant en mouvement, il va y avoir des impacts importants. Alors, rendez-vous dans un an ou deux…


L’Institut Bergonié est le Centre régional de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de la Nouvelle-Aquitaine.

C’est un Etablissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (ESPIC) depuis le décret du 20 mai 2010, en application de la loi HPST du 22 juillet 2009.

Depuis plus de 90 ans, il contribue au progrès médical et au rayonnement international de la recherche en matière de prévention, de dépistage et de traitement du cancer, une maladie chronique devenue deuxième cause de décès dans le monde (près d’1 décès sur 6 en 2015, soit plus 8 millions de morts)[1].

L’Institut Bergonié, comme les 17 autres centres de lutte contre le cancer, est chargé d’une triple mission de soins, de recherche et d’enseignement, dans une pratique de pluridisciplinarité dans l’ensemble de ces domaines.

Son modèle est basé sur la continuité entre la recherche fondamentale et les soins. Fondé sur le rapprochement des chercheurs, des soignants et des patients, il permet d’accélérer la mise à disposition des diagnostics et des traitements nouveaux.

Près de 1000 collaborateurs, dont plus d’une centaine de médecins, permettent d’assurer ces différentes missions.

Laurent GROSS
Responsable Pédagogique In-Dolore, Président du CHTIP, Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives... En savoir plus sur cet auteur



Rédigé le 08/07/2022 à 01:29 | Lu 130 fois modifié le 08/07/2022




Nouveau commentaire :

Equipe de Formation en Hypnose Médicale | Revue Hypnose et Thérapies Brèves | Formations en Hypnose | Hypnoscopie | Financement de la formation




Tel: 09 51 00 86 48


L'Agenda des formations


Dans le forum

Partager ce site