Hypnose Médicale
Formation en Hypnose Médicale réservée exclusivement au Corps Médical, aux thérapeutes titulaires d'un diplôme d'Etat, d'un Diplôme Universitaire, ou d'un numéro Adeli

Hypnose et anesthésie: suggestions verbales. Dr Laurence LE GOURRIER



Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°52
Dr Laurence LE GOURRIER, Médecin anesthésiste réanimateur, formée à l’hypnose ericksonienne par Claude Virot en 2003 (« Hypnose, douleur aiguë et anesthésie »), puis par Jean Becchio (Diplôme universitaire en Hypnose clinique, Université Paris XI en 2014 ).


Hypnose et anesthésie: suggestions verbales. Dr Laurence LE GOURRIER
En 2002 au Congrès Agora à Rennes, j’assiste à un atelier « hypnose et anesthésie » animé par Claude Virot. Je comprends immédiatement l’intérêt pratique de l’effet anxiolytique et analgésique des suggestions hypnotiques.

En effet, praticien hospitalier, je pratique « largue à mains nues » – mais gantées tout de même – l’anesthésie locorégionale (ALR) en orthopédie et en traumatologie. J’aborde donc des patients conscients, souvent algiques et très anxieux, les « piquant » à l’aveugle en utilisant un neurostimulateur qui provoque des mouvements de membres bien souvent fracturés. L’administration préalable d’anxiolytiques est insuffisante à leur confort, tandis que les morphiniques sont contre-indiqués. L’idée de pouvoir par simples suggestions vebales potentialiser une anxiolyse et induire une analgésie est prometteuse, laissant entrapercevoir une amélioration conséquente de la qualité des soins dans mon service. Je m’inscris rapidement à la formation « hypnose, douleur aiguë et anesthésie » (Emergences) qui débute six mois plus tard. Je suis accompagnée par une infirmière anesthésiste motivée. La forma- tion est très bien réalisée. Elle me permet d’introduire rapidement l’hypnose dans ma pratique au quotidien.

Un jeune homme arrive en unité de soins post-interventionnelle. Il hurle en se tenant le bras droit. Il porte un kimono. Il est allongé sur un brancard poussé par deux brancardiers du Samu. Une troisième personne accompagne, probablement un externe des urgences, yeux immenses, très empathique. Je m’approche. Le médecin urgentiste nous rejoint. Il me fait ses transmissions : 19 ans, luxation de l’épaule droite au karaté, échec de réduction aux urgences, pas d’antécédent médical. Indication de réduction sous anesthésie. Mon plateau d’ALR est prêt. Je me présente et informe ce jeune homme que je vais réa-iser l’anesthésie de son épaule en recherchant le nerf au niveau du cou. Sa réponse est : « Oh ! non. » Je prononce quelques mots rassurants, m’installe à ses côtés et dit à son oreille :
- « De quelle couleur est ta douleur ?
- Noire, elle est noire.
- Quelle forme ?
- Un point, un point noir.
- Regarde bien ce point noir attentivement. Tu vas remarquer que cette couleur peut se modifier. Devenir plus claire... changer... s’atténuer pendant que la fraîcheur va engourdir l’endroit ou je vais travailler. »Il ferme les yeux et les traits de son visage se détendent. Je désinfecte son cou et réalise l’anesthésie locale, puis l’ALR pendant qu’il me parle : « Elle devient marron... vert... orange... jaune... blanche. Elle est blanche maintenant... blanche... oui, blanche. » Quelques ratifications puis l’ALR est terminée. Il ouvre de grands yeux surpris (comme l’externe d’ailleurs).
- « Ce n’est pas l’anesthésie qui m’a enlevé la douleur, c’est la couleur !
- C’est probablement les deux. Vous avez une grande capacité de concentration. Vous pouvez réutiliser cela si vous en ressentez le besoin maintenant, ou peut-être plus tard. »
La réduction de la luxation est pratiquée avec facilité. Je réalise que les couleurs évoquées sont celles données au karaté à mesure de la progression technique acquise. Peut-être une régression en âge ? Je suis étonnée de l’efficacité de la réification sur cette douleur aiguë.

Lire la suite


Laurent Gross
Infirmier anesthésiste, formateur au CHTIP en Hypnose Médicale et au sein de l'AP-HP (Hôpital... En savoir plus sur cet auteur



Rédigé le 24/05/2019 à 14:57 | Lu 20 fois modifié le 24/05/2019




Nouveau commentaire :

Equipe de Formation en Hypnose Médicale | Revue Hypnose et Thérapies Brèves | Formations en Hypnose | Hypnoscopie



Tel: 09 51 00 86 48






Partager ce site

Photos de la Formation en Hypnose Médicale
Formation en Hypnose et kinesitherapie 2017
Elodie TEYSSIER. Kinésithérapeute. Formation en Hypnose Médicale
Master Class Laurent Gross. Formation en Hypnose Médicale à Paris
Dr Catherine WOLFF, médecin algologue, avec Laurent GROSS lors de la formation en hypnoanalgésie
Formation en Hypnose et Kinésithérapie
Equipe de formation en hypnose médicale à Paris
Dr Nazmiye GULER, Médecin Urgentiste, formatrice en hypnose médicale
Théo CHAUMEIL et Jeanne-Marie JOURDREN: Formation en Hypnose Médicale, module spécial kinésithérapeutes
Dr Philippe AÏM Formation en Hypnose Médicale à Paris